Mathématiciens

Ligne de temps Photos Argent Timbres Croquis Recherche

Giovanni Vailati

Date de naissance:

Endroit de naissance:

Date de la mort:

Endroit de la mort:

24 April 1863

Crema, Italy

14 May 1909

Rome, Italy

Présentation
ATTENTION - traduction automatique de la version anglaise

Giovanni Vailati fréquenté l'école à Monza et à Lodi. En 1880 il entre à l'Université de Turin, pour études d'ingénieur. Peano a été nommé comme assistant à D'Ovidio à Turin en 1880 et Vailati a été parmi le premier groupe d'étudiants pour qui il avait aux soins. Il est clair Peano a une influence majeure sur Vailati qui se sont intéressés à des sujets sur lesquels a travaillé Peano. Vailati est titulaire d'un diplôme d'ingénieur en 1884.

Cependant, probablement en raison principalement de Peano, Vailati réalisé que les mathématiques a fait l'objet pour lui il a continué à étudier à Turin pour son degré de mathématiques qui lui fut attribué en 1888. Peut-être nous dire quelque chose de Vailati que le caractère de ses camarades de classe à l'université lui a demandé "le Philosophe".

Vailati ne pas chercher un emploi après avoir obtenu son diplôme mais il est revenu à lui dans la maison Lode où il a étudié les langues. Il a fait de fréquentes visites à l'Université de Turin et a maintenu des contacts avec les mathématiques et les mathématiques à l'université. Puis en 1892 il a été nommé Peano 's second assistant, un poste qu'il a occupé jusqu'en 1895. Vailati, dans une lettre adressée à un cousin en date du 22 Décembre 1892, décrit ses fonctions:

Dans les jours qui viennent de s'écouler mon enseignement fonctions m'ont laissé peu de temps libre, non pas tant à cause de la fréquence des heures d'école (neuf par semaine, dont trois se composent d'une simple participation à la leçon du principal) que pour la nécessaire préparation et l'élaboration des thèmes à discuter afin d'éviter le danger de tirer un boner.

Après avoir terminé ses années comme Peano 's assistant, Vailati est devenu assistant dans grometry projective, puis un an plus tard, Volterra, il est devenu l' assistant à Turin. En 1899, après avoir passé sept ans avec les fonctions d'un assistant à Turin, Vailati a décidé de reprendre l'enseignement. Il a enseigné à un certain nombre d'écoles au cours des prochaines années: Syracuse (1899-1900), Bari (1900-1901), Côme (1901-1904) et de Florence de 1904.

Vailati travaillé sur la logique mathématique, en étroite collaboration avec Peano sur ce sujet, ainsi que sur l'histoire et la méthodologie de la science. Vailati a donné un cours à Turin sur l'histoire de la mécanique dans les années 1896-1898 et il a publié trois essais sur la base de ce cours qui lui a valu une renommée.

Cependant au cours de sa vie son travail en philosophie lui a valu plus de reconnaissance. Il a été un point de vue pragmatique avec pas loin de ceux de Charles Peirce. Vailati a été membre du comité d'organisation du premier Congrès international de philosophie qui s'est tenue à Paris en 1900, immédiatement avant le premier Congrès international des mathématiciens.

Lors du premier congrès international de philosophie, Vailati a été nommé à la commission internationale permanente. Il a participé au deuxième Congrès international de philosophie à Rome en 1903 et la troisième Congrès international de philosophie à Heidelberg en 1908. En fait, cette troisième conférence a été en grande partie une discussion de pragmatisme, ce qui est presque certainement due à l'influence de Vailati sur le comité.

Kennedy écrit:

Vailati est venue d'une famille catholique, mais a perdu la foi au cours de ses premières années universitaires. Tout au long de sa vie, il a consacré affectueux et amis. Il n'a jamais mariés. Sa mort prématurée a été attribué au problème cardiaque, compliquée par pulmonitis.

En Peano décrit Vailati:

... il a été modeste, amical avec tous, et universellement estimé, tant pour son apprentissage de même que pour ses qualités personnelles.

L'image de Vailati est d'une caricature par A Spadini.

Source:School of Mathematics and Statistics University of St Andrews, Scotland