Mathématiciens

Ligne de temps Photos Argent Timbres Croquis Recherche

Myron Mathisson

Date de naissance:

Endroit de naissance:

Date de la mort:

Endroit de la mort:

15 Dec 1897

Warsaw, Poland

13 Sept 1940

Cambridge, England

Présentation
ATTENTION - traduction automatique de la version anglaise

Myron Mathisson fréquenté l'école secondaire à un lycée à Varsovie, l'obtention d'une médaille d'or quand il a terminé ses études en 1915. Plus tard dans la même année, il a été admis à l'Ecole Polytechnique à la Faculté de génie civil à Varsovie. Il a confié dans une lettre à Einstein écrit en 1930 qu'il a choisi ce cours d'études parce qu'il y avait des biographies de tous les mathématiciens qui ont été contemporains de Fresnel à la Faculté Bibliothèque. Il a participé au cours sur des études techniques, a réussi à terminer en six semestres. En 1917, il a commencé les trois semestres obligatoires de physique expérimentale et a été admis au Laboratoire de physique de l'Université comme un chercheur externe. Mathisson, dans sa lettre à Einstein, a souligné le fait qu'au cours de cette période Waclaw Michal Dziewulski a été très apprécié de ses contributions, principalement en raison de son travail dans le Laboratoire de physique. Il n'y avait pas moyen que Mathisson aurait été en mesure de soutenir financièrement lui-même au cours de cette période sans gagner un salaire, donc en plus de ses autres fonctions, il a travaillé comme un rapporteur pour avis technique.

En 1918, la guerre entre la Pologne et la Russie a éclaté et a entrepris Mathisson service militaire pour deux ans. À la fin de la guerre, il est retourné à continuer son travail à l'Université de Varsovie, a également entrepris des recherches à l'Université de Kazan et de Cracovie. Toutefois, la mort de son père l'obligea à prendre une pause dans ses études et de recherches. À la fin de 1925 le professeur Czeslan Bialobrzeski approuvé son document Sur le mouvement d'un corps tournant dans un champ de gravitation de sa Thèse de Doctorat.

Il parle l'hébreu, polonais, Russe, français, allemand et anglais et pour de nombreuses années son seul bénéfice obtenu par ses traductions de l'hébreu et en faisant des calculs techniques pour ceux qui travaillent en béton armé. Mathisson s'est rendu à Cracovie en 1937 où il a collaboré avec le professeur Weyssenhoff, qui a tenu la chaire de physique théorique à l'Université Jagellonian, de travail sur la théorie des particules de spin. Il est resté là pendant deux ans avant, il se rendit à Cambridge en Angleterre en 1939. Là, il a développé ses plus importantes études mais malheureusement il est mort à Cambridge à l'âge précoce de quarante-trois seulement un an plus tard.

Mathisson général dynamique étudié les lois régissant le mouvement d'une particule, avec éventuellement une vrille ou un moment angulaire, dans une gravité ou champ électromagnétique, et développé une méthode puissante pour le passage du domaine des équations aux équations de particules. Le sujet est d'un intérêt particulier à ce moment-là, comme il était devenu clair que la mécanique quantique ne peut pas résoudre les difficultés qui ont surgi dans le cadre de l'interaction de particules point avec les champs, et une classique analyse plus approfondie du problème est nécessaire. Dirac a écrit que la mort de Mathisson:

... a coupé court une ligne intéressante de la recherche.

En fait, il mourut à l'âge précoce de quarante-trois avant les relations entre sa méthode et ceux d'autres chercheurs sur le sujet a été complètement élucidée.

La synthèse de sa méthode a été publiée en 1940 [Mathisson, 1940]. Mathisson prouvé que l'équation variationnelle peut être résolu quand il a été défini de manière à ce que les équations qui doivent être imposées à la caractéristique tenseur sera compatible avec les variations autorisées dans les champs. La transition de la caractéristique tenseur à la dynamique des variables est transmis par une analyse de la signification physique des constituants. Les idées dans le présent document ont été développés dans une deuxième partie [Mathisson, 1942], qui a été publié par PAM Dirac Mathisson après la mort, qui a écrit dans une note de bas de page à l'introduction:

Ce travail a été trouvée dans un état inachevé parmi les documents laissés par le Dr Myron Mathisson, qui est décédé le 13 Septembre 1940. J'ai édité et avons ajouté un résumé. Il y avait aussi des œuvres pour montrer que la condition d'intégrabilité de l'ampleur du moment angulaire exige l'impulsion électrique à disparaître (et pas seulement à être parallèle au moment magnétique), mais je n'ai pas été en mesure de suivre l'argument et ont omis cette partie.

Dans ce dernier document Mathisson général appliqué sa méthode variationnelle pour le cas d'une particule dont la deuxième pour les moments sont importants, mais troisième et supérieur moments sont négligeables. Il a obtenu les équations du mouvement pour le moment angulaire et pour le centre de masse arbitraire des forces extérieures. Puis il a calculé les forces angulaire pour une particule chargée avec électriques et magnétiques des moments dans un mouvement général des champs électromagnétiques. Enfin, il a calculé les forces linéaire pour le cas de non-électriques moment, ce qui conduit à des équations de mouvement linéaire. Il a obtenu le résultat que, pour que la masse mai être intégrables, le rapport du moment magnétique au moment angulaire doit être constante.

Voici une liste de la Mathisson publications:


  1. Mathisson M, Die Beharrungsgesetze in der allgemeinen Relativitätstheorie, Z. F. Physik 67 (1931), 270-277.

  2. Mathisson M, Die Mechanik des Materieteilchens in der allgemeinen Relativitätstheorie, Z. F. Physik 67 (1931), 826-844.

  3. M Mathisson, Bewegungsproblem der Feldphysik et Elektronenkonstanten., Z. F. Physik 69 (1931), 389-408.

  4. M Mathisson, Eine neue Lösungsmethode für Differentialgleichungen von normalem hyperbolischem le type, Math. Ann. 107 (1932), 400-419.

  5. M Mathisson, Metoda paremetrysy w zastosowaniu ne hiperbolicznych uk_adów równa_, Prace matematyczno-fizyczne 41 (1934), 177-185.

  6. M Mathisson, Neue Mechanik materieller ensembles, Acta Physica Polonica 6 (1937), 163-200.

  7. Mathisson M, Das Zitternde Elektron und seine Dynamik, Acta Physica Polonica 6 (1937), 218-227.

  8. Mathisson M, Le problème de M. Hadamard relatif à la diffusion des ondes, Acta Math. 71 (1939), 249-282.

  9. M Mathisson, variationnelle équation de la dynamique relativiste, Proc. Cambridge Philos. Soc. 36 (1940), 331-350.

  10. M Mathisson, la dynamique relativiste d'une filature de particules magnétiques, Proc. Cambridge Philos. Soc. 38 (1942), 40-60.

Source:School of Mathematics and Statistics University of St Andrews, Scotland