Mathématiciens

Ligne de temps Photos Argent Timbres Croquis Recherche

Emile Michel Hyacinthe Lemoine

Date de naissance:

Endroit de naissance:

Date de la mort:

Endroit de la mort:

22 Nov 1840

Quimper, France

21 Dec 1912

Paris, France

Présentation
ATTENTION - traduction automatique de la version anglaise

Emile Lemoine a fait ses études à l'École Polytechnique diplôme en 1860. Il est resté là l'enseignement pendant six ans lorsqu'il a pris sa retraite par des problèmes de santé.

Changement de carrière, il est devenu un ingénieur civil, mais a travaillé comme un amateur, mathématicien et musicien. Son intérêt marqué pour la musique tout à l'École Polytechnique a amené à se joindre à un orchestre de chambre "La Trompette", qui a été assez bon pour avoir Saint-Saëns écrire de la musique en particulier pour elle.

Comme un ingénieur civil, il est passé au rang d'inspecteur en chef et, à ce titre, il était responsable de l'approvisionnement en gaz à Paris. Il a travaillé dans le service d'inspection de gaz à partir de 1886 jusqu'à 1896.

Lemoine travail en mathématiques a porté essentiellement sur la géométrie. Il a fondé une nouvelle étude des propriétés d'un triangle dans un document datant de 1873 où il a étudié le point d'intersection du symmedians d'un triangle. Il avait été un membre fondateur de l'Association Française pour l'Avancement des Sciences et il a été lors d'une réunion de l'Association en 1873 à Lyon qu'il a présenté son travail sur la symmedians.

Un Symédiane d'un triangle de sommet A est obtenu en tenant compte de la médiane de A à la bissectrice de l'angle A. Il a prouvé que la symmedians sont cumulatives, le point où ils rencontrent actuellement appelé Lemoine. Parmi les autres résultats sur symmedians en 1873 Lemoine document est le résultat que l'Symédiane du sommet A coupe le côté BC du triangle dans le rapport des carrés des côtés AC et AB. Il a également prouvé que si les parallèles sont attirés par le point Lemoine parallèle aux trois côtés du triangle puis les six points sont situés sur un cercle, qui s'appelle aujourd'hui le cercle Lemoine. Son centre est à mi-parcours de la ligne joignant le point Lemoine à la circumcentre du triangle.

Ces résultats sont intéressants, mais la prochaine Lemoine entreprise n'a pas intérêt à de nombreux mathématiciens. Il a produit un classement en fonction de la géométrie à cinq opérations:

  1. placer un compas fin sur un point donné
  2. placer un compas fin sur une ligne donnée
  3. dessin d'un cercle avec la boussole de façon
  4. placer une ligne droite sur une ligne donnée
  5. dessinant une ligne à la ligne droite de manière.

Lemoine ensuite classé les "simplicité" d'une construction selon le nombre de fois que ces cinq opérations ont dû être utilisées. Comme un exemple des types de résultats qu'il a obtenu était d'étudier le problème de la construction d'un cercle tangent à trois cercles donnés: le problème Apollonius. La construction d'habitude nécessaire de plus de 400 Lemoine opérations, mais il a réussi à réduire le nombre à 199.

Il a présenté ces résultats à la réunion de l'Association Française pour l'Avancement des Sciences en 1888 à Oran en Algérie. On aurait pu dire que ces résultats n'ont pas été jugées particulièrement intéressantes par les mathématiciens à la réunion et il a même été un manque d'intérêt depuis.

Il est peut-être convient de se demander ce qui est intéressant dans le domaine des mathématiques. Pourquoi ces résultats sont Lemoine pas trouvé intéressant? Tout ce que je [EFR] peut ajouter que je suis d'accord avec les mathématiciens de l'époque qui a préféré une construction avec un grand nombre de mesures faciles à comprendre pour un court avec un sophistiquées, plutôt obscure, des mesures. Permettez-moi d'ajouter que je trouve Lemoine résultats sur symmedians d'un triangle d'être très intéressant et beau!

Lemoine a renoncé à la recherche mathématique active en 1895 mais a continué à soutenir le sujet. Il avait contribué à fonder un journal mathématique en 1894 et il est devenu le premier éditeur, un rôle qu'il a occupé pendant de nombreuses années.

Source:School of Mathematics and Statistics University of St Andrews, Scotland