Mathématiciens

Ligne de temps Photos Argent Timbres Croquis Recherche

Democritus of Abdera

Date de naissance:

Endroit de naissance:

Date de la mort:

Endroit de la mort:

about 460 BC

Abdera, Thrace, Greece

about 370 BC

Présentation Wikipedia
ATTENTION - traduction automatique de la version anglaise

Démocrite de Abdera est surtout connu pour sa théorie atomique, mais il était aussi un excellent géomètre. Très peu est connu de sa vie, mais nous savons que Leucippe a été son professeur.

Démocrite certainement visité Athènes quand il était un jeune homme, principalement pour visiter Anaxagore, Démocrite, mais s'est plaint du peu, il était connu. Il a dit, selon Diogène Laërce écrit au deuxième siècle de notre ère:

Je suis venu à Athènes et personne ne me connaissait.

Démocrite a été déçu par son voyage à Athènes en raison Anaxagore, puis un vieil homme, avait refusé de le voir.

Brumbaugh Comme le souligne dans:

Comment les différents il trouverait le voyage et, aujourd'hui, la principale approche de la ville du nord-fonctionne depuis l'impressionnant "Démocrite Laboratoire de recherche nucléaire".

Démocrite certainement fait beaucoup de déplacements autres que l'une à Athènes. Russell à écrit:

Il a beaucoup voyagé dans le sud et l'est de terres à la recherche de la connaissance, il a peut-être passé un temps considérable en Égypte, et il a certainement visité la Perse. Il est ensuite retourné à Abdera, où il est resté.

Démocrite a écrit lui-même (mais certains historiens que la citation est authentique) (voir):

De tous mes contemporains j'ai couvert le plus de terrain au cours de mes déplacements, rendant la plus exhaustive des enquêtes tandis que la, j'ai vu la plupart des climats et des pays écouté et le plus grand nombre de savants.

Ses voyages l'ont conduit certainement à l'Egypte et la Perse, comme le suggère Russell, mais il a presque certainement aussi rendu à Babylone, et certains le prétendent, il s'est rendu à l'Inde et l'Éthiopie. Certes, il était un homme d'une grande apprentissage. Comme écrit dans la santé:

... il n'y avait pas de sujet sur lequel il n'a notamment pas contribuer, de mathématiques et physique, d'une part, à l'éthique et poétique sur l'autre, il est même allé par le nom de «sagesse».

Bien que l'on sait peu de choses de sa vie, tout un lot est connu de son physique et de philosophie. Il ya deux principales sources de notre connaissance de son physique et de théories philosophiques. Tout d'abord Aristote examine les idées de Démocrite à fond parce qu'il fortement en désaccord avec ses idées de atomism. La deuxième source est dans les travaux d'Epicure, mais, contrairement à Aristote, Épicure est un fervent défenseur de Démocrite la théorie atomique. Ce travail d'Epicure est préservée par Diogène Laërce dans son deuxième siècle de notre ère livre.

Démocrite était certainement pas le premier à proposer une théorie atomique. Son professeur Leucippe avait proposé un système atomique, comme cela avait Anaxagore de Clazomenae. En fait, des traces d'une théorie atomique revenir plus loin, peut-être à la notion de Pythagore ordinaire solides joue un rôle fondamental dans la composition de l'univers. Toutefois Démocrite un produit beaucoup plus élaboré et systématique du monde physique que ce qui avait l'un de ses prédécesseurs. Son point de vue est résumé dans:

Démocrite a affirmé que l'espace, ou le vide, a un droit égal à la réalité, ou être, à prendre en considération existant. Il a conçu le vide comme un vide, un espace infini qui est passé en un nombre infini d'atomes qui composent être (c'est-à-dire le monde physique). Ces atomes sont éternels et invisibles; absolument petits, si petits que leur taille ne peut être diminuée (d'où le nom atomon, ou "indivisible"); absolument complet et incompressibles, car elles sont sans pores et remplir entièrement l'espace qu'ils occupent et homogène , Ne différant que par la forme, la disposition, à l'emplacement, et de l'ampleur.

Avec cela comme une base pour le monde physique, Démocrite pourrait expliquer tous les changements dans le monde comme les changements en mouvement des atomes, ou des changements dans la façon dont ils ont été emballés ensemble. Ce fut un remarquable théorie qui a tenté d'expliquer l'ensemble de la physique sur la base d'un petit nombre d'idées et également en mathématiques a un rôle fondamental physique depuis l'ensemble de la structure proposée par Démocrite et quantitative a été l'objet de lois mathématiques. Une autre idée fondamentale dans la théorie de Démocrite est que la nature se comporte comme une machine, il n'est rien de plus qu'un mécanisme très complexe.

Il ya ensuite des questions pour répondre à Démocrite. Où faire des qualités telles que la chaleur, couleur, goût et s'inscrivent dans la théorie atomique? Pour Démocrite atomes ne diffèrent que par la quantité, et toutes les différences qualitatives sont seulement visibles et de résultat impressions d'un observateur causés par différentes configurations d'atomes. Les propriétés de chaleur, la couleur, le goût ne sont, par convention, - les seules choses qui existent vraiment sont les atomes et le vide.

Démocrite la philosophie contient une forme précoce de la conservation de l'énergie. Dans sa théorie des atomes sont éternels et il en va de même motion. Démocrite a expliqué l'origine de l'univers grâce à des atomes se déplacent de manière aléatoire et en collision pour former une plus grande organes et des mondes. Il n'y avait pas de place dans sa théorie de l'intervention divine. Au contraire, il postule un monde qui a toujours existé, et existera toujours, et a été rempli avec des atomes se déplacent de manière aléatoire. Vortex propositions se soit produite en raison des collisions des atomes et en résultant tourbillon créé différenciation mouvement des atomes dans les différents niveaux seulement en raison de leurs différences de masse. Ce n'était pas un monde qui a vu le jour grâce à la conception ou la motivation de certains être surnaturel, mais plutôt il s'agit d'un monde qui a vu le jour par nécessité, c'est-à-la nature des atomes eux-mêmes.

Démocrite construit une théorie éthique sur le haut de son atomist philosophie. Son système est purement déterministe, afin qu'il ne pouvait pas admettre la liberté de choix aux individus. Démocrite à la liberté de choix est une illusion puisque nous sommes pas au courant de toutes les causes d'une décision. Démocrite pense que:

... l'âme soit perturbé, de sorte que sa proposition touche le corps dans une manière violente, ou il sera au repos dans ce cas, il réglemente les pensées et les actes en harmonie. Liberté de perturbation est la condition qui cause le bonheur humain, et c'est le but éthique.

Démocrite décrit l'ultime bon, qu'il identifie avec bonne humeur, que:

... un état où l'âme vit tranquillement et pacifiquement, non perturbées par la peur ou la superstition ou de tout autre sentiment.

Il voulait éliminer la croyance en dieux qui étaient, selon lui, seulement mis en place pour expliquer les phénomènes pour lesquels aucune explication scientifique était alors disponible.

Très peu est connu avec certitude au sujet de Démocrite contributions aux mathématiques. Comme indiqué dans l'Oxford Classical Dictionary:

On sait peu de choses (bien que beaucoup est écrit) sur les mathématiques de Démocrite.

Nous savons que Démocrite a écrit de nombreux ouvrages mathématiques. Diogène Laërce (voir) Listes de ses œuvres et donne Thrasyllus comme la source de cette information. Il a écrit sur le nombre, sur la géométrie, Le tangencies, Le mappings, Le irrationnels, mais aucun de ces travaux survivre. Toutefois, nous savons un peu d'autres références. Heath écrit:

Dans la méthode d'Archimède, heureusement découvert en 1906, on nous dit que Démocrite a été le premier à indiquer les propositions importantes que le volume d'un cône est un tiers de celle d'un cylindre ayant la même base et de l'égalité de hauteur, et que le volume d'une pyramide qui correspond à un tiers de celui d'un prisme ayant la même base et de l'égalité de hauteur, c'est-à-dire, Démocrite énoncé ces propositions une cinquantaine d'années ou plus avant qu'elles ont d'abord été scientifiquement prouvé par Eudoxe.

Il est un autre fascinant élément d'information à propos de Démocrite qui est donné par Plutarque dans sa commune des notions contre les stoïciens, où il rend compte d'un dilemme proposé par Démocrite signalées par le Stoïque Chrysippe (voir, ou).

Si un cône ont été coupés par un plan parallèle à la base [par laquelle il entend un plan indéfiniment près de la base], que devons-nous penser des surfaces formant les sections? Sont-ils l'égalité ou d'inégalité? Car, si elles ne sont pas égaux, ils feront le cône irrégulière comme ayant de nombreuses entailles, à l'instar de mesures, et unevennesses, mais, si elles sont égales, les sections seront égaux, et le cône apparaît à la propriété ont de la bouteille et être composé, à parts égales, pas l'inégalité, des cercles, ce qui est très absurde.

Il existe d'importantes idées dans ce dilemme. Tout d'abord avis, comme le souligne Heath, que Démocrite a l'idée d'un solide étant la somme des infinité de plans parallèles et il mai ont utilisé cette idée pour trouver le volume du cône et de pyramide comme indiqué par Archimède. Cette idée de Démocrite mai ont permis d'Archimède plus tard d'appliquer la même idée avec une grande efficacité. Cette idée serait éventuellement conduire à des théories de l'intégration.

Il ya beaucoup de discussions, et quant à savoir si Démocrite une distinction entre la continuité géométrique et physique discret de son système atomique. Heath souligne que si Démocrite reportés sa théorie atomique de lignes géométriques il n'ya pas de dilemme pour lui depuis son cône est en effet renforcée avec des mesures de taille atome. Heath certainement estimé que, pour Démocrite lignes sont infiniment divisible. D'autres, voir par exemple, en sont venus à la conclusion inverse, estimant que Démocrite versé des contributions à des problèmes de mathématiques appliquées mais, en raison de sa théorie atomique, il ne pouvait pas traiter de l'infiniment petit questions qui se posent.

Source:School of Mathematics and Statistics University of St Andrews, Scotland