Mathématiciens

Ligne de temps Photos Argent Timbres Croquis Recherche

Alain Connes

Date de naissance:

Endroit de naissance:

Date de la mort:

Endroit de la mort:

1 April 1947

Draguignan, Var, France

Présentation Wikipedia
ATTENTION - traduction automatique de la version anglaise

Alain Connes est né à Draguignan, une ville proche de Cannes dans la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur région du Sud-France. Il est entré à l'École Normale Supérieure à Paris en 1966, obtenant son diplôme en 1970. Après avoir obtenu son diplôme, Connes est devenu un chercheur au Centre national de la recherche scientifique. Sa thèse, une classification des facteurs de type III est sur Algèbres d'opérateurs, en particulier sur les algèbres de von Neumann, et les travaux ont été supervisés par Jacques Dixmier. La thèse a été présentée à l'École Normale Supérieure en 1973.

Connes a passé l'année académique 1974-75 à l'Université Queen's en Ontario, Canada. En 1976, il a été nommé professeur à l'Université de Paris VI, puis il a été promu professeur. Il a passé l'année 1978-79 à l'Institute for Advanced Study à Princeton. Il a quitté l'Université de Paris VI en 1980 mais, l'année précédente, il avait été nommé professeur à l'Institut des Hautes Etudes Scientifiques à Bures-sur-Yvette. Connes encore ce poste de professeur titulaire.

En 1981, Connes retourné au Centre national de la Recherche Scientifique, cette fois comme son directeur de la recherche. Il a occupé ce poste pendant huit ans. Un autre poste, il a été nommé était professeur au Collège de France à la Rue d'Ulm à Paris en 1984. Connes occupe actuellement la position à l'Institut des Hautes Etudes Scientifiques et celle du Collège de France.

Connes ses activités aux questions de Algèbres d'opérateurs et il est mis en contect par Moore:

Pour placer Alain Connes fondamentaux et les contributions de pionnier algèbres de l'opérateur dans son contexte, rappelons que von Neumann et Murray dans les années 1930 et 1940 s ont été menées, entre autres choses, la théorie spectrale des opérateurs sur l'espace de Hilbert, et par des considérations de la construction de modèles mathématiques de systèmes de mécanique quantique, de mettre en place ce qu'ils appellent des anneaux d'opérateurs - rebaptisée depuis von Neumann algebras. ... L'un des principaux problèmes a été et reste le classement de ces algèbres comme intrinsèque algébriques et topologiques des objets.

En Connes Moore décrit la thèse que:

... déjà un majeur, l'étourdissement percée dans le problème de classification.

L'une des premières grandes distinctions internationales pour Connes est une invitation à donner une des conférences invitées au Congrès international d'Helsinki en 1978. Quatre ans plus tard, l'attribution d'une Médaille Fields de Connes a été annoncé lors d'une réunion de l'Assemblée générale de l'Union mathématique internationale à Varsovie en début du mois d'août 1982. La Médaille n'a pas été présenté jusqu'à ce que le Congrès international de Varsovie qui ne pouvait être tenue en 1982 comme prévu et a été retardé jusqu'à l'année suivante. Conférences sur les travaux de Connes qui a conduit à son recevoir la Médaille ont été faites au Congrès international 1983. Araki, décrit Connes des contributions, voir:

Ses contributions les plus remarquables sont
(1) classement général et un théorème de structure pour les facteurs de type III, obtenus dans sa thèse
(2) classification des automorphismes de la hyperfinite facteur, qui a servi de préparation pour la prochaine contribution
(3) la classification des facteurs injective, et
(4) l'application de la théorie des C *- algèbres de feuilletages et la géométrie différentielle en général.

Après avoir décrit ces contributions, Araki note également d'autres travaux de Connes tels que ses demandes de l'opérateur algèbres de géométrie différentielle et son travail sur la non-commutative integration theory qui il a publié en 1979.

Moore, en résume quelques-unes des Connes de travail:

Pris totalement Connes travaux de la dernière décennie sur Algèbres d'opérateurs et de ses applications a transformé en la matière, et a ouvert tout nouveaux domaines de recherche.

Connes "des travaux récents ont été mis sur la géométrie noncommutative et il a publié un texte important sur le sujet en 1994. Il a étudié les applications à la physique théorique et son travail est d'une importance majeure montrant, selon les termes de Araki en:

... l'incroyable puissance de Alain Connes et la richesse de ses cotisations.

Connes a reçu de nombreux prix pour son travail. En plus de la médaille Fields, il a reçu le Prix Aimeé Berthé en 1975, le Prix Pecot-Vimont en 1976, la médaille d'or du Centre national de la recherche scientifique en 1977, le Prix Ampère de l'Académie des Sciences à Paris en 1980 et en 1981 le Prix de Electricité de France.

Il a été élu à l'Académie des Sciences en 1982 étant à l'époque que l'un des treize mathématiciens de l'Académie. Il a été élu membre étranger de la Royal Danish Academy of Sciences (1980), l'Académie norvégienne des sciences (1993) et l'Académie canadienne des sciences (1995).

Source:School of Mathematics and Statistics University of St Andrews, Scotland